Départ du circuit


Le Lac des Mesches Du parking du lac des Mesches (1 380 m), remonter le large chemin qui s’élève agréablement dans le mélézin

Bapthême


Comme il habituel dans le club, les nouveaux adhérents se font bapthisés lors d'un passage de ruisseau

Première halte au Gîte Neige et Merveilles


et ce sont des milliers de jeunes de tous pays qui viennent depuis sur ce chantier pour reconstruire et améliorer ce refuge de la Minière

Une soirée très animée avec le concours d'un guitariste, un troubadour, dont la vente de ses CD lui permet de rouler sa bosse

Dans l'attente de la soupe...

l'apéro s'impose

C'est le matin


Il fait friscet


Le départ est donné pour le Vallon de la Minière mais un petit problème va se poser

Le problème est là !!!! Certaines hésiteront pour passer à travers le troupeau

Le troupeau est là qui ne semble pas surpris de nous voir

On n'aborde pas la Vallée des Merveilles comme une randonnée habituelle. Ici le jeu consiste en un rite initiatique, en une communion avec les temps reculés, voici quelque 2 500 ans avant notre ère, où les peuples de bergers vinrent immortaliser leurs croyances païennes. Ce culte rendu aux divinités de la montagne et du ciel, avec au premier rang l'hommage au Dieu-Taureau, maître de la foudre, a imprégné les lieux d'une magie qui transpire de tous les pores d'une roche polie par les glaciers quaternaires

Vallon de la Minière


Moment agréable le <pic nic> Cathy partage son fromage précédemment  acheté à la ferme au début du parcours

Cathy, la responsable de la rando

Les 3 animateurs, Félix, Cathy, Suzanne

Il fait chaud, moment de récupération

Refuge des Merveilles


Tout retapé, des panneaux solaires, les bienvenus le soir pour la douche chaude, enfin ! les 1ers seront les mieux servit

Lac Long Supérieur des Merveilles (2 111 m) sur la rive Sud duquel est édifié le refuge CAF des Merveilles


Au font le Mt Bégo, arrogant, callouteux, serait une divinité

Les couchages en folie Ce soir là, on chanta et il se produisit !!!

un effet communicatif Un adhérent d'une autre association ( d'Avignon je crois) se mit à chanter du Bel Canto Un régal Une soirée inoubliable que je n'ai jamais plus revécu

Le matin bien au chaud Félix est venu mettre du désordre dans l'équipe, car il avait été éjecté du dortoir. Il ronfle!!

Le parcours vers le refuge de Valmasque sur une voie militaire, construite par des militaires italiens

Le Lac Long supérieur, que nous allons contourner pour grimper au Col de Valmasque que l'on aperçoit au loin. Félix, en admiration

Suivre ensuite le GR 52 en corniche au-dessus du lac Long (b.93), puis bifurquer à droite pour s'engager progressivement dans la vallée des Merveilles proprement dite, à travers un gigantesque amphithéâtre de parois lisses ("chiappes") et de blocs erratiques. Un circuit d'interprétation commenté sur des panneaux permet d'admirer quelques unes des gravures les plus célèbres tout en respectant l'itinéraire balisé qui borde la zone réglementée.

Prêtes pour gravir le col. Cathy, Jacqueline Cicciarello, en bleu, une adhérente super positive

Dans les Alpes du Sud, à 80 km de la Côte d'Azur, dans deux hautes vallées à plus de 2000 m autour du Mont Bego se trouvent sur les rochers plus de 35 000 gravures datant de la période préhistorique (soit plus de 4000 ans). Ces gravures peuvent être réparties en 5 types: cornus, humains, sigillés, armes et outils, et. "sans signification connue".
Véritables cathédrales préhistoriques, les recherches archéologiques récentes (H. Lumley, E. Masson) permettent d'approcher leurs significations
.

On admirera tout en marchant la surprenante coloration des dalles vertes ou orangées, rougeâtres ou violacées, résultat de l'altération du temps depuis le recul glaciaire, environ 5 000 à 7 000 ans avant J-C. Grès fins ou grossiers et schistes, à l'exclusion du gneiss et du granite trop durs, furent des millénaires durant, gravés et décorés de 35 000 pétroglyphes, témoignant de rites sacrés proches des préoccupations agricoles et pastorales protohistoriques.

On devine le sentier en zig zag pour accéder au col de Valmasque

Au sommet du col, un regard vers le Lac Long Une vue pano superbe

Mais sont passées leurs ailes!!!!!!

Lacs, Vert, Noir et Basto avant d'arriver au refuge de Valmasque par la route militaire

Refuge de Valmasque Avant d'entrer ne pas oublier d'échanger ses chaussures avec les pantoufles du refuges Moi j'avais emporté les miennes


Pas de lumière, pas d'eau chaude La douche se fait dehors sous l'eau du barrage et de même pour les lavabos  dehors et le wc dehors aussi Très peu ont prit la douche!!!

Il fait bon à l'intérieur L'acceuil, est agréable Le menu excellent Soupe, pates, viande en sauce, dessert


Tous les produits nécéssaires au refuge, c'est le gardien qui va les chercher avec son âne du fait que le sentier est très pentu


L'hélico ne vient que pour l'entretien du barrage

Les bouquetins viennent lécher la roche car le gardien y jette du sel Un beau spectacle nous est offert

Le départ est donné En passant on croise un immense cairn où ceux qui désirent revenir, y dépose sa pierre

La pause photo au départ du refuge de Valmasque

Jeannine (Giannarelli), n'a pas les pates de l'âne Il est vrai que le sentier est ardu Blessée à la cheville, nous feront appel à la Gendarmerie qui la ramènera à Castérino Ils étaient jeunes et beaux ces gendarmes et certaines on était tenté de monter à bord du 4x4

Cathy, un peu de fraîcheur fait du bien

1 km à pied ça use!!!Le groupe chante en marchant la chanson du club Superbe équipe

Pause casse croûte Félix, le président, avec Cathy l'animatrice de grande classe

Au pied de la vallée des Merveilles, du vallon de la Valmasque et du Val Fontanalba, entre France et Italie, à 1550 mètres d’altitudes, une petite auberge familiale à l’ambiance chaleureuse vous attend dans un site classé par les monuments historiques.

A l’auberge, la douce chaleur du poêle à bois et la convivialité de la maison vous attendent avant ou après une randonnée. A midi, ou le soir, autour de la table vous apprécierez la cuisine du terroir...

C'est une surprise pour le groupe. Pastaga!! Suivi d'une daube avec des raviolis De quoi se ravigoter et bien terminer notre séjour dans cette vallée tant merveilleuse. Chacun aura fait le plein de beaux souvenirs

Direction SAORGE


A découvrir
L'église Notre-Dame Des Miracles de style baroque se pare d'une baie lyriforme au bel encadrement de stuc sur des enduits colorés. Le clocher est coiffé d'un bulbe recouvert de tuiles vernissées polychromes. L'église abrite un orgue de facture italienne construit en 1840 par le facteur d'orgue Lugiard.

Saorge était défendue par plusieurs châteaux forts (Salines, St Georges et Malemort), et a longtemps constitué une barrière pratiquement infranchissable.
Pourtant en 1794, Masséna s'empare de Saorge, fait détruire ses remparts et dégage ainsi la route du Piémont en démantelant les châteaux
.

Dans un site sauvage, Saorge étage ses maisons agrippées aux pentes abruptes qui dominent la Roya. Par sa situation, sa structure et ses monuments, Saorge est, en miniature, un exemple saisissant de l'urbanisme médiéval utilisant toutes les ressources d'un terrain difficile Ancienne place forte réputée imprenable verrouillant la Vallée de la Roya, Saorge, classé Village Monumental, est l'un des 40 plus beaux villages de France.

Ce bourg médiéval surélevé et déployé en amphithéâtre au-dessus de la vallée de la Roya, est un des plus remarquables ensemble urbains du département formé de hautes maisons datées du 15 ème au 17 ème siècle. Les habitations typiques de l'architecture médiévale des villages perchés sont colorées de tons ocre ou bleutés avec des encadrements de portes en pierre de taille et des toits de lauzes.

Ce village constitué de rues étroites et profondes pavées en calades, de dédales d'escaliers et de voûtes, comporte également de remarquables porches, portes et linteaux.

Preuve du vif sentiment religieux qui animait les communautés villageoises de ces 16ème et 17ème siècle, les chapelles des Pénitents sont au nombre de trois à Saorge. Ces confréries au rôle humanitaire, possédaient ces édifices édifiés au 17ème siècle élevé d'un clocher à tuiles vernissées polychromes.
La Madonna del. Poggio est une ancienne église construite vers le 11ème siècle. Son clocher, haut de 30 mètres, de type roman lombard date du 15ème siècle. L'intérieur de cet édifice n'est pas ouvert au public.

Détail du maître autel de l’église Notre Dame des Miracles fabriqué suivant  la tradition franciscaine dans le bois  naturel ciré, ici du noyer

L'église paroissiale Saint Sauveur a été construite à la fin du 15ème siècle. Elle comporte une nef et deux bas côtés divisés en quatre travées par des colonnes cylindriques maçonnées recouvertes au cours du 18ème siècle d'une peinture imitant le marbre pour les fûts et l'or pour les chapiteaux corinthiens.


En 1961, l’Etat français fait l'acquisition du Couvent des Franciscains afin de le restaurer, permettant le retour des Franciscains de 1969 à 1988. Classé Monument Historique, le cloître, l'église, les stalles et la sacristie sont ouverts au public tandis que les bâtiments conventuels sont utilisés comme résidence afin de se ressourcer dans ce havre de paix.
Les bâtiments sont ordonnancés autour d'un cloître rectangulaire entouré par quatre galeries à arcades ornées de fresques du 18ème siècle qui relatent dans style naïf et savoureux, la vie de Saint François d'Assise.

Le couvent des franciscains Notre dame des Miracles XVIIème siècle (C.M.H en 1917) Construits  sur les hauteurs de Saorge, dominant  les toitures de lauzes, le couvent Notre Dame des Miracles fondé par les franciscains est situé dans un lieu d’exception où tout respire  calme et  sérénité. La façade et l’intérieur de l’église sont d’un style baroque qui rappelle les couvents de la Ligurie et du sud du Piémont. Racheté par l’état en 1961, il est néanmoins  occupé par les moines franciscains jusqu’en 1980. L’édifice a été  restauré dans un style simple et  épuré presque austère  respectant ainsi  la tradition franciscaine, de l’extérieur  seule  la façade de l’église anime le bâtiment.  A l’intérieur le cloître  en plan rectangulaire  est entouré de quatre galeries ornées de fresques représentant la vie de St François d’Assise

FIN DU SEJOUR DANS LA VALLEE DES MERVEILLES

Un petit coup derrière la cravate pour arroser cette superbe découverte de la Vallée des Merveilles